Tout naturellement

Les confitures Paulen sont anecdotiques. Anecdotiques en termes de quantité, anecdotiques au regard des grandes surfaces, grandes marques et grandes rentabilités. Mais remarquables en termes de qualité.

Ces pots méritent que l’on s’y attarde. Ils contiennent des fruits. Les fruits des vergers de nos grands-parents. Ceux de l’unique pommier qui poussait dans un coin du jardin de notre tante. Ceux ramassés lors des promenades dominicales dans la forêt voisine.

Ils proviennent des deux hectares de terrain cultivés par Nicolas Paulen et de ses récoltes de baies sauvages. Deux hectares plantées d’espèces-à-confiture; parce qu’il faut bien proposer les classiques, et d’autres devenues rares. La confiture de pommes de Noël – celles qui décoraient les sapins avant que les boules artificielles ne s’imposent- est émouvante. Moelleuse et épaisse à l’instant où elle touche la langue, elle se liquéfie aussitôt et coule en suc dans le fond de la gorge.

DSCF1452

Quelques exceptions,figues; fraises et abricots, sont achetées auprès d’autres producteurs. Ce qui ne les empêche pas d’être biologiques.

Une histoire de famille

Chaque confiture Paulen est certifiée Agriculture Biologique. Le jeune homme n’est pourtant ni militant ni vraiment passionné par le bio. Le naturel lui est venu naturellement, en héritage. En 1979 ses grands-parents tombent malades. Sa mère, Anne, rentre s’installer dans la ferme familiale. Elle se lance dans la confection de confitures et de sirops. « Tout était bio simplement parce que mes grands-parents ne sont jamais passés à la chimie » explique Nicolas. « Pas d’herbicides ou d’insecticides; ils faisaient leur compost eux-même… D’ailleurs on vit bio à 90%, de la lessive au liquide vaisselle » précise-t-il. Pour lui, la situation n’est guère étonnante. Il se demande plutôt pourquoi les autres ne font pas de même.

DSCF1450

Nicolas Paulen au naturel

Cerises noires ou griottes; rhubarbe ou mirabelle, sureau ou aubépine: les goûts sont concis. Aucune fioriture; aucune originalité, mais une qualité qui percute. Un tête à tête avec ce genre de pots, les soirs de déprime, est le meilleur des antidépresseurs.

Les confitures Paulen
39, rue principale
67270 Geiswiller
confiture.paulen@yahoo.fr
03.88.70.71.78

Publicités

Le goût de l’été

Les saveurs des vacances ont des accents ensoleillés. Tomates, aubergines et courgettes tiennent le haut du pavé de nos envies estivales. Certain(e)s ont eu la chance d’imprimer dans leurs souvenirs de vacances des gouts plus rares. Connaissez-vous la confiture de gigérine?

Les grandes vacances sont – fantasme des matins de métro-boulot-dodo- l’occasion de rallonger le repas matinal. Sur la table des vacances, le pain frais, la plaquette de beurre et les pots de confiture retrouvent leur place. Les tartines ont le temps d’être composées avec une gourmande hésitation. Ces nourritures sont un souffle. Une inspiration qui met l’esprit en pause ou l’âme au repos. Elles différent selon les papilles, souvenirs et enfances de chacun.
Parfois, elles ont le goût de « confiture de pastèque ». En fait la gigérine en est une variété, peu connue en France. Elle n’y est cultivée que dans le Sud. Immangeable crue; son surnom est « pastèque à confiture ».
En trouver à Paris est possible grâce aux producteurs de la ferme de l’Ayguemarse. Simone et Daniel Charasse viennent y vendre leurs produits lors des « Pari fermier ». Leurs olives de Nyons, déclinées en huile et tapenade, sont merveilleuses de simplicité. Elles sont « olives », franchement et sans complexes. Et leur stand expose également la rareté qui est le sujet de cet article.

L'étiquette parfaite

L’étiquette parfaite

Le mot « confiture » induit en erreur. Dans le pot les dés du fruit, à peine résistant sous la dent, sont liés par un sirop épaissi aux merveilleux arômes. La liste des ingrédients est des plus plaisantes. Aucun terme n’y est incompréhensible: pastèque, orange, vanille, sucre.. Des ingrédients qui ne disent rien d’autres que la qualité, la gourmandise et l’amour de ceux qui en sont à l’origine. Ces pots renferment une chose infiniment précieuse. Un délice qui peut donner un arôme particulier aux souvenirs.

Ferme de l’Ayguemarse
26170 BENIVAY-OLLON
Tél/Fax : 33 (0)4 75 28 10 02
Email : ayguemarse@gmail.com
5,50€ le pot…