Cafés (pas que) à emporter

Yoann Linares a les yeux qui pétillent. Peut-être pas tout le temps. Dès qu’il parle de café. Et il en parle souvent. Le jeune barista est aux commandes du percolateur du café des comptoirs Richard.

Yoann Linares (Crédit : Alain Longeaud)

Yoann Linares (Crédit : Alain Longeaud)

Les comptoirs Richard ont déjà des barista, et des experts en veux-tu en voilà. Tous sont très sympathiques. Mais vous ne pouvez pas le savoir. Ils ne dispensent leurs leçons qu’aux professionnels du groupe. Yoann Linares offre sa passion à tous les clients du premier café des Comptoirs Richard, rue du Cherche Midi (Paris VI). Cette marque, connue car livrant 22 000 établissements, n’avait jusque là que des boutiques.

Cette adresse est aussi une boutique (presque) normale. Y est proposée toute la gamme de la marque, blends (mélanges) et pures origines. Ici, les grains sont moulus à la demande. Ceux qui s’y connaissent peuvent demander un mélange spécial. Ceux qui n’ont pas ressorti la vieille cafetière peuvent acheter des capsules compatibles avec leur machine.

Crédits : Alain Longeaud

Le bar (Crédit : Alain Longeaud)

Évidemment, la vraie valeur ajoutée du lieu est au bar. « Cette fois on contrôle tout, jusqu’à la fin » : dans la bouche du jeune barista, cela sonne un peu comme « Pas trop tôt ». Le grain de café n’est pas un carré de chocolat : après livraison, d’importantes étapes de transformation restent à faire. Et souvent, à mal faire.

Les latte du matin

Yoann couve ses cafés d’un œil amoureux. Chaque matin il en moud deux, un blend et un pure origine, pour les expressos. Mais toutes les variétés disponibles dans la boutique peuvent être commandés en filtration (Chemex ou V60 par exemple, si vous ne connaissez pas, il vous guidera). Sans oublier l’extraction à fois, lancée la veille pour le jour-même, et puis les habituels mocca et cappuccino. « Un jeudi sur deux, j’animerais un atelier, gratuit, sur un thème donné. Le latte art par exemple … on a commencé jeudi dernier mais j’étais tout seul !, s’amuse-t-il. Parce qu’il y a beaucoup de gens qui ne connaissent pas vraiment le café mais qui sont curieux. »

Latte art (Crédits Alain Longeaud)

Latte art (Crédit : Alain Longeaud)

Quatre tables dedans, et quatre dehors, accueillent les amoureux de l’or noir.
« On peut venir avec son sandwich, et prendre un café après ? » Forcément, il va m’envoyer paître d’autres caféiers. « Ben oui, pourquoi pas ? D’ailleurs on a aussi des thés, et des jus de fruits. » Ce garçon est aussi celui qui a décidé d’ouvrir une demi-heure plus tôt pour les clients accros au latte à emporter.  « Si je les écoutais j’ouvrirais à six heures et demie.»

Cerise sur le gâteau ? Les gâteaux, justement, Yoann aime. Chaque mois, un chef concocte une pâtisserie pour la boutique : après les financiers de Hugo & Victor, la tarte au chocolat de Christian Constant. « On a aussi les cookies de la Fabrique à cookies. Et en décembre on aura le pain d’épices Toussaint. Normalement, je n’aime pas le pain d’épices mais depuis que je l’ai goûté … » Yeux qui pétillent, bis.

Café des comptoirs Richard
48 Rue du Cherche-Midi
Paris
01 42 22 45 93
Expresso à 2,40 €, extraction à froid à 2,60 €, Cappuccino à 4,50 € et toutes les filtrations à 5 €.

(Précision : je me suis rendue au café non comme cliente mais en tant que journaliste, invitée par la marque. Mais si Yoann a réussi à feindre sa passion, il doit abandonner son métier et entrer à la Comédie Française.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s