Une passion pour Dodin-Bouffant

Je lirais bientôt La vie et la passion de Dodin-Bouffant, gourmet de Marcel Rouff. Ce classique de la cuisine gastronomique m’avait échappé. Jusqu’à la lecture de la BD de Mathieu Burniat : La passion de Dodin-Bouffant. Ce jeune auteur a au moins une groupie : moi.

Au début était …une couverture. Rose. Un homme attablé arbore le large sourire, un peu sadique, d’un chat contemplant un oiseau. Dodin-Bouffant se préparant à ripailler.

couverture
Puis fut la BD. Je n’avais pas, strictement pas, le temps de la lire en entier. Donc une page, pour juger du dessin. Il est fluide, expressif, caricatural mais élégant. Il donne le sourire. Bon, encore quelques pages, pour voir si Mathieu Burniat a l’art de commencer une histoire.

Eugénie, cuisinière du gourmet M. Dodin-Bouffant, explique comment elle préparera les lapereaux achetés au marché :

adèle

Puis ? Brouf. Eugénie tombe raide morte.
Dodin-Bouffant est au désespoir.
Je lis la BD en entier.

« J’aime manger. Viscéralement. »

Le fanatisme n’est pas dans mes gênes. Je ne vais pas aux dédicaces ou autres rencontres de ce genre. Ceci fut une exception :

« Pourquoi Dodin-Bouffant ? Le personnage n’est pas très connu …
– Je voulais faire une BD sur la nourriture, mais avec une vraie histoire, pas que des recettes. Comme je suis passionné d’histoire j’ai lu tous les grands cuisiniers français, ceux qui ont « fait » la cuisine française.
– En l’écrivant.
– C’est ça. Beauvilliers, Brillat-Savarin …, et j’ai trouvé ce que je voulais avec Dodin-Bouffant. J’ai du beaucoup le retravailler, puisque le livre ressemble plutôt à un recueil de nouvelles.
– Mais pourquoi une BD sur la cuisine, si vous êtes passionné d’histoire ?
– Parce que j’aime manger. Viscéralement.
 »

Homme de bien, donc.

Les recettes parsemant la BD sont issues de ces grands auteurs. A l’exception de celle des bouchées aux morilles. Elle a été offerte à Mathieu Burniat par le chef Philippe Emanuelli. Et à Dodin-Bouffant par un paysan venu lui présenter le plat d’une jeune paysanne, Adèle …

doddin bouffant1doddin bouffant2La passion de Dodin-Bouffant, de Mathieu Burniat, Dargaud, 128 pages, 17€95

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s