Contenant moderne (et laid). Intérieur ancien (et beau).

Rencontre d’un homme, passionné – décidément mon type d’hommes – qui m’a parlé d’autres passionnés. Tous ensembles, ils m’ont fait aimé le vin sorti d’un bib.

S spécialité SVT. En cours de sciences naturelles, j’adoptais la stratégie « doigt en l’air ». Répondre le plus vite possible aux questions de Mme Z. faisait avancer le cours. Les sessions sur la génétique ou la tectonique des plaques étaient des feuilletons. J’avais hâte de connaître l’épisode suivant.

Malgré cela, je ne pourrais jamais parler de géologie avec un ton d’absolu. Celui qu’adopte votre interlocuteur lorsque ce qu’il dit est, à ce moment précis, la plus belle chose au monde.
Le caviste Bruno Quenioux raconte le granit et les plaques calcaires avec plus que de l’intérêt. Il est ému. Cet amoureux des terroirs a son idée du vin : « il doit être une révélation du sous la terre et du sur la terre ».

brunoQuenioux

L’importance du sol dans la création d’un vin est pourtant controversé. Réponse immédiate : « Ce débat n’existe que parce que les vinifications modernes ont anéantis le goût du terroir. »

Il a été à la tête des caves des galeries Lafayette avant d’ouvrir sa propre boutique, PhiloVino. Depuis peu, il sélectionne des vins pour la jeune entreprise Bibovino. Le concept est simple : mettre du vin de qualité dans les bibs.

Séduction en trois actes

Je ne suis pas adepte de ces pratiques-mais-inesthétiques boîtes. J’aime le vin vivant. Il vit sur la vigne, dans les bouteilles et encore dans les verres. Dans un bib, il hiberne.

INTERIEUR-CHARLOT-OK    Bibovino- PYRAMIDE 3 ROBINETS-HD

J’ai goûté, et les vins de BiBoVino étaient bons. Mais … mais. J’étais en mode mais.
Bruno Quenioux, lui, était en mode certitude : « Le concept m’a plus : du très bon dans un bib. Parce que ça me gène quand les opportunistes, les grosses machines industriels, s’emparent toujours des nouveaux contenants. »

Ma fibre militant vibre. Le caviste poursuit :

« Et après trois mois de discussions, j’étais convaincu qu’ils ne lâcheraient rien sur la qualité. Michel et Frantz [deux des fondateurs de Bibovino, NDLR] sont d’abord des gars qui cuisinent, des gourmands. Pour travailler sur un concept comme celui-là, il faut une compréhension du mot qualité. Ici, il signifie une révélation d’expression, du terroir. »

Ma fibre littéraire vibre.

L’homme demande que l’on me serve « le Crozes-Hermitage »* nouvellement arrivé. Le liquide est noir. La mûre est dans mon nez. Dans la bouche, ce vin est liquoreux et léger. Puissant et fin. Incompréhensible et simple.

Je vibre.

 

* Cave de Clairmont. AOC Crozes-Hermitage; 100% Syrah. (Bib 3L/40€)

BiBoViNo
– 14, rue Poncelet, 75017 Paris
01 47 64 89 01
– 35, rue Charlot, 75003 Paris
01 42 71 14 08
– 13, place du Général de Gaulle, 62630 Étaples-sur-Mer
03 21 89 83 27

Publicités

2 réflexions sur “Contenant moderne (et laid). Intérieur ancien (et beau).

  1. Nos amis sont passés chez vous et nous ont apportés deux cubis :
    – crozes hermitage
    -vieilles vignes
    Nous les trouvons très bons tous les deux , seulement nous habitons la Belgique et nous aimerions pouvoir les faire découvrir aussi à nos amis .
    Connaissez vous un point pour nous approvisionner chez nous ?
    Merci de votre réponse et bonne fin de semaine .
    Mme Anne-Marie Cordier
    Soignies – Belgique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s