L’amitié, le partage, la bière (proposition pour le fronton des mairies)

Le titre ci-dessus est la devise de Pierre et Jaclyn. Et celle que sont prêts à adopter les Parisiens passés par la Biérocratie (XIIIème). Vive la république de la bière libre (et, surtout, bonne) !

« Ici vous retrouverez des notes herbacées, presque de la citronnelle. Là, vous serez plus sur l’amertume d’un agrume ». Pierre connait chacune de ses bouteilles. Il les décrit avec la précision d’un sommelier professionnel. Un client hésite. Le jeune vendeur le conseille avec force de détails, tant sur le goût que la provenance de ses produits.
Rien d’anormal dans cette scène d’initiation parisienne. Reste à préciser que Pierre et Jaclyn tiennent une cave à bières, la Biérocratie. Les affiches façon Art nouveau embellissent le lieu et la table basse s’orne d’une marqueterie d’étiquettes. Dans ce décor, de simples caisses de bières sont jolies.

cap

La bière, tu l’aimes et tu ne la quittes plus.

Lui était informaticien. Elle est venue d’Amérique apprendre la pâtisserie.
Ils ont voulu changer de métier. « Pourquoi avoir choisi ça ? » Ils échangent un regard entendu. « Parce qu’on aime la bière. »
Lui connaissait les brasseries belges. Elle avait connu les micro-productions des États-Unis.
Ils ont vu émerger des brasseurs Français et Parisiens. Ils sont tombés amoureux de certains produits, et producteurs. Ces deux experts ont sélectionné, sans distinction, grandes et petites bières, de toutes origines. Sur les étagères métalliques, les étiquettes – de bigarrées à loufoques – annoncent que cette boisson reste celle du plaisir léger et du fou rire irraisonné.

pierre     jaclyn

Nous rappelons à notre aimable clientèle que la « bière de fille » n’existe pas, mais les bières amères, fruitées, douces, puissantes, houblonnées, sucrées, fumées, et torréfiées, oui.
Merci, – la direction

(petit rappel épinglé au mur de la Biérocratie par Pierre et Jaclyn)

Au pays du vin, ils ont peut-être choisis le mauvais créneau. Côté bière, les Français ont été biberonnés à la Kro. Nos deux jeunes entrepreneurs, catogan et pull lâchepour l’un, dreadlocks et capsules de bières aux oreilles pour l’autre, sont optimistes. Ce ne sont pas de naïfs néo-hippies.

Ils ont raison.
Leurs clients sont parfois connaisseurs. D’autres, comme Patrice, ne boivent jamais. Il est rentré dans la toute nouvelle boutique, et a écouté les deux propriétaires. Veni vidi vici nouvelle version : il a acheté, il a bu, il est revenu. Pierre et Jaclyn savent donner envie. Ils convertissent les réfractaires à la bière, d’abord blanche ou blonde. Puis, presque insidieusement, leur font découvrir des boissons plus racées, épaisses et caractérielles.
Après neuf mois d’existence, la Biérocratie a ses fidèles. D’ici peu, ils demanderont la naturalisation.

Biérocratie
32 rue de l’Espérance, 75013 Paris
Lundi & mercredi : 16h30 – 20h; Mardi, jeudi, vendredi & samedi : 11h – 20h

(Pour le plaisir : la recette de gâteau de mariage à la bière réalisée par Jaclyn).

Publicités

Une réflexion sur “L’amitié, le partage, la bière (proposition pour le fronton des mairies)

  1. Pingback: Bien fait : sur la bonne route | Stylo & fourchette: chroniques gourmandes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s