Foire de Paris option voyage

Chaque année un certain nombre d’artisans; fermiers et autres revendeurs de nourriture envahissent la Foire de Paris. Dans le hall réservé à la gastronomie, les chalands ont parfois l’impression de voir double voir triple, sans que les -nombreux- stands de viticulteurs ne soient en cause. Entre charcuterie corse et macarons; foie gras et comté, la ballade devient monotone. Mais certains saveurs entrainent les papilles dans un voyage dépaysant.

Toutes les saveurs océanes n’ont pas un goût d’iode. Certaines fleurent bon la coco, et le rhum. Entre Guadeloupe et Martinique; Philippines et Tahiti; les îles nous offrent un vrai récital gourmand. Et derrières les stands; l’accueil est toujours bon et le rire n’est pas loin.

Côté Guadeloupe

Le noni. Un drôle de petit fruit qui ne ressemble à rien de connu dans la métropole. Entre les robes à froufrous, quelques rangs de pots de confiture et de sirop s’offrent aux visiteurs. Derrière l’étal et son sourire, la jeune vendeuse de Saveurs et délices au noni nous expose les bienfaits de cette plante: réduction de l’hypertension; régularisation du sommeil; anti-inflammatoire et anti-histaminique , action contre la douleur… La liste est encore longue. Puis la touillette plonge dans le pot. Révélation: la confiture de noni a un goût de figue, d’amande et d’autres choses encore inconnues. Indéfinissable et délicieux. Le sirop est à l’avenant. Si ses fonctions thérapeutiques restent à prouver; le noni agit sans aucun doute sur la bonne humeur.

1     DSCF0807

Si le rhum a souvent ce même effet; la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Le punch jouit d’une réputation encore plus cruelle, tant ce mélange se trouve souvent être gentillet et sans grand intérêt gustatif. Et parfois il est tout autre: macéré deux ans avec des fruits et du sucre de canne, le rhum des punchs Mabi se mut en liqueur précieuse. Celui préparé avec des surets se déguste avec autant de bonheur qu’un grand Montbazillac.

DSCF0810

Côté Philippines

La maison du coco met à l’honneur… la noix de coco. Au delà de cette surprise et des habituelles crème, lait, huile et farine, cette petite entreprise propose une glace tout coco (sans produits laitiers) exceptionnellement légère. Sur l’étal se trouve également des articles mettant mettant à l’honneur le sucre de coco. Issu de la sève de la fleur, le sirop de coco cuit se meut en mélasse qui, cristallisé, donne un sucre à l’indice glycémique particulièrement bas. Hors de toute considération diététique, la mélasse pure est délicatement acidulée. Un sirop épais à verser sur une glace vanille ou en marinade dans la préparation d’une grillade. Gourmandise finale: la confiture de coco. Onctueuse, elle exhale des notes de caramélisation qui pousseraient à ranger au placard tous les pots de pâte à tartiner industriels.

DSCF0821

Confiture de coco et chute de l’article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s