Azuki: à importer dans la cuisine française?

La France n’a pas le privilège de la pâtisserie fine. Son prestige dans ce domaine a malheureusement éclipsé d’autres pays. Parmi eux: le Japon, terre natale de l’azuki, ingrédient indispensable dans la confection des desserts nippons.

Il s’agit d’un haricot rouge.

Stop!

Ne faites pas demi-tour à l’idée d’une glace au chili, l’azuki ne ressemble pas à « notre » haricot rouge. Plus petit, il a également un goût plus doux.

Très peu sucré, très peu gras, il pourrait aisément plaire à un public porté à faire attention à sa ligne. Pourtant il séduit peu le public européen, sans doute déstabilisé par l’étrangeté de sa texture et son goût trop peu glucosé.

Pour la majorité des recettes, il est cuit puis broyé pour former une purée appelée anko. Celle-ci pourra être plus ou moins asséchée; avec morceaux ou non, selon l’utilisation que l’on souhaite en faire.

Un ingrédient aux usages multiples

L’anko peut se manger sous forme de yôkan: il est alors simplement gelifié.

Couramment, il fourre  un mochi (gâteau de riz gluant) qui devient alors un daifuku.

Daifuku: pour palais aventureux

Pour ceux qui auront du mal à se confronter à la fois à l’anko et au mochi, une approche plus simple de ce haricot pourra être le dorayaki. Dans cette gourmandise, l’anko se retrouve pris entre deux petites crêpes rappelant furieusement le pancake.

Plus consensuel; aussi gourmand

Pour faire entrer l’azuki dans votre cuisine, il reste à vous rendre chez La Mangue. Vous y trouverez entre autres un fondant aux haricots rouges rappelant furieusement son cousin au chocolat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s